Un oeil sur Far Cry 4 (PC, PS4 & XOne)

Créé le dimanche 7 décembre 2014 Écrit par Dayton'

En cette fin d’année autant dire que Ubisoft a été prolifique. Si on met de côté le portage de Watch Dogs sur WiiU, les petits frenchies nous ont offert sur next gen trois gros blockbusters à la suite. Assassin’s Creed Unity, Far Cry 4 et enfin The Crew. Aujourd’hui nous allons nous intéresser à Far Cry 4, certainement le meilleur des trois jeux que je viens de citer et un trip énorme pour tous les amoureux de FPS qui baboulent.

 

 

Kékécé?

 

La franchise fut créée par Crytek avant d’être reprise par Ubisoft. Le premier Far Cry reste encore aujourd’hui un monument pour beaucoup de joueurs et il s’en est fallu de peu pour qu’il ne tombe dans les oubliettes tellement le deuxième volet était daubé. Heureusement Ubi a su remonter la pente en moins de temps qu’il n’en fallait avec un Far Cry 3 tout simplement génial suivi dans la foulé par un DLC Blood Dragon fun comme pas deux.

La recette Far Cry version Ubi instaurée par le 3 se base pour beaucoup sur celle d’Assassin’s Creed. Une map énorme à découvrir en grimpant des tours, des trésors éparpillés vraiment tous les 3 mètres et enfin des missions couplées à des prises de bases pour éliminer les influences ennemies de la région. Le troisième s’inspirait grandement du 1 avec son île tropicale. Le 4 va plutôt aller piocher dans Uncharted 2 et sa partie Himalaya. Pour notre plus grand bonheur et son plus grand défaut. Ça va être difficile de critiquer objectivement ce jeu tant une différence doit être faite entre les sensations procurées quand on n'a pas touché au précédent, et celles que l’on peut avoir quand, comme moi, on a retourné le 3 dans tous les sens.

 

 

On prend les mêmes et on recommence.

 

Ce qui frappe dans Far Cry 4 c’est à quel point il est similaire au précédent. Animaux à chasser, bases, tours, feuilles à ramasser, missions annexes. L’intégralité du contenu semble provenir d’un Far Cry 3.5. On peut se demander si c’est vraiment un mal, la réponse est oui et non. Vous voyez, si on arrive vierge dans le 4 c’est impossible de ne pas prendre son pied. On découvre son gameplay hyper nerveux et surtout la liberté qu’il offre à tous les instants pour appréhender différentes situations. Bourrin, sournois, absolument tout le jeu s’adapte à votre style et aux compétences que vous aurez choisies de faire augmenter. Pourtant il faut reconnaître que le cadre de cette aventure est légèrement moins enchanteur que l’île du 3 qui offrait un ressenti beaucoup moins linéaire dans les environnements traversés et semblait (à tort) plus vaste.

La carte est vraiment gigantesque mais on traverse majoritairement des forêts et des montagnes. Ne comptez d’ailleurs pas explorer les sommets enneigés puisque ces derniers sont relégués à de simples zones temporaires dans des missions bien définies. Personnellement cela m’a déçu, je m’attendais déjà à un trip haute montagne vraiment développé et finalement on se retrouve majoritairement dans une sorte de grande vallée avec des dénivelés. Alors oui toute personne qui n’aura pas goûté aux joies des plages de sable fin, de la haute mer, des forêts et de la montagne du 3 ne sera pas choqué, mais pour les autres ça donne quand même un petit côté retour en arrière qui fait mal au culcul.

Heureusement le contenu est là et la mise en scène aussi. On a vraiment ici à faire avec un jeu next gen qui flatte la rétine. Bien entendu on a pu lire ça et là que le jeu n’était pas plus beau que le 3, ce qui est vrai, mais uniquement sur la version PC de ce dernier. Les versions old-gen sont totalement à l’ouest et Far Cry 4 fait vraiment partie de ces jeux qui justifient totalement l’achat coup de cœur d'une PS4 de la fin de l’année dernière. Les animaux sont beaux, la végétation luxuriante et animée. La distance d’affichage est vraiment impressionnante et la direction artistique, notamment dans les lieux couverts, laisse vraiment une trace durable dans la rétine. Pourtant ce n’est pas là que réside le fun du jeu, sa vraie prouesse c’est d’être incroyablement fun et doté d’un gameplay à toute épreuve.

Petite mise en situation. Vous approchez d’une base à conquérir et commencez à planifier votre attaque. Tout d’abord il vaut mieux trouver un spot en hauteur et à couvert pour vous permettre de repérer les lieux et de marquer les ennemis. Ceci fait, à vous les joies de la créativité. Le mode bourrin avec un lance roquette, un lance flamme et une bonne vieille mitrailleuse ou la version Solide Snake, armé de votre couteau et de votre arc ou encore de votre fusil de sniper. Besoin d’une diversion? Jetez donc un appât pour tenter d’attirer l’un des fauves du coin ou encore coller quelques grammes de C4 sur une bagnole et envoyez la se planter dans le décor avant de la faire exploser. La seule véritable limite est votre imagination et il suffit de se balader sur youtube pour se rendre compte que les possibilités offertes sont nombreuses.

Le jeu vous propose constamment des choses à faire, des ennemis à abattre ou encore des courses de voiture et autres missions champêtres. On commence bien souvent une partie en pensant y jouer quelques dizaines de minutes et avant même que l’on ait eu le temps de dire « je me ferais bien une pignole après » il est déjà deux heures du matin et on a pas vu le temps passer. Encore mieux, les developpeurs ont eu l’excellente idée d’incorporer l’excellente fonction « réinitialiser » qu’ils avaient lancé en mise à jour sur le précédent. Avec cette dernière vous pourrez aisément doubler la durée de vie en remettant à zéro l’ensemble des bases libérées. L’intérêt ? Me direz vous. C’est que puisque vous ne débloquez que certaines armes au fur et à mesures de l’avancement de vos prises cela vous permettra un deuxième run dans Kyrat équipé comme Rambo et prêt à décimer un peu plus comme il se doit la population locale.

 

 

La valeur sûre de cette fin d’année

 

Personnellement je dois avouer que cette année Assassin’s creed m’en touche une sans faire bouger l’autre. C’est mal fini, ça pop dans tous les sens et l’histoire principale est tout sauf mémorable. Par contre Far Cry 4, lui, tire son épingle du jeu car bien qu'il possède exactement les mêmes faiblesses scénaristiques, il propose malgré tout une expérience solide épaulée par un gameplay aux petits oignons et des gunfights nerveux comme pas deux et jouissifs. Kyrat est une contrée sauvage et magnifique qui vous demandera pas moins de quarante heures pour être explorée dans son intégralité tout en assouvissant vos instincts les plus destructeurs dans un jeu ouvert et aux multiples possibilités. C’est en jouant à Far Cry (3) 4 que l’on peut vraiment prendre conscience à quel point le solo de Call Of Duty ou encore de Battlefield est totalement à chier. Assurément le premier jeu de votre liste de Noël si vous possédez une next gen.

 

 

Commentaires  

0 #1 Arcadia 13-12-2014 11:34
Ce jeu est une tuerie et l'exploitation du coop pour avancer dans le mode solo histoire est une idée géniale, aider un pote à prendre un fort c'est jouissif ^^
Citer

Ajouter un Commentaire


Copyright © 2009-2017 Gamersbay.fr. Tous droits réservés.
Powered by Joomla 1.7 Templates