Un oeil sur InFamous Second Son (PS4)

Créé le samedi 20 décembre 2014 Écrit par SunKen

Voilà un jeu qui m’a donné envie d’acheter la PS4! Et oui j’ai craqué et j’ai acheté la PS4 il y a 3 semaines. Et c’est le premier jeu que j’ai acheté et que j’ai terminé. C’était dur de ne pas le prendre vu le prix de vente et le fun que montraient les vidéos de gameplay.
Se retrouver dans un open world avec des supers pouvoirs, on a déjà vu puisqu’il s’agit du troisième volet de la série Infamous et qu’on a pu goûter à deux volets de Prototype. Mais hormis les graphismes magnifiques dus à la puissance des consoles nextgen, le fun sera-t-il au rendez-vous????

 

Quand on est jeune et con…

Après avoir lancé le jeu, je me retrouve dans la peau de Delsin Rowe, jeune amérindien qui a pour but de taguer ce qu’il trouve afin d’exprimer son point de vue. Et bien évidemment ce n’est pas au goût de tout le monde, notamment pas à celui de son frère Reggie, policier de son état, qui nous accompagnera tout au long du jeu. Puis débarque un camion du DUT qui se viande lamentablement, alors qu’il transportait des porteurs. Delsin et son frère veulent venir en aide et Delsin au contact d’un porteur obtient le pouvoir de celui-ci : la fumée.

Delsin, voulant savoir ce qui lui arrive, poursuit le porteur et finit par tomber sur Augustine, qui dirige le DUP. Cette charmante vieille dame étant quelque peu dérangée, inflige des éclats de béton à tous les habitants de la communauté avant de partir pour Seattle. Delsin voulant aider ses amis, part pour Seattle afin d’affronter Augustine. Commence alors l’exploration de Seattle et la partie en open world.

 

Il n’y a pas de fumée sans feu

Delsin possède les pouvoirs de la fumée, ce qui lui permet de passer à travers les grillages, les conduits d’air, d’envoyer des boulets de cendres, des grenades de fumée… Et ça en jette! Oui le jeu et les effets de fumée sont magnifiques et c’est un vrai plaisir de se promener dans Seattle pour mater les petits gars du DUP. La ville est très bien modélisée et il y a différents quartiers avec des styles visuels distincts. Mais le plus frappant est quand on arrive dans la deuxième partie de Seattle, les immeubles sont immenses et les rues étroites disparaissent pour laisser la place à des parcs et des places remplies de vie. Le moins qu’on puisse dire est que cet open world grouille de population. Bien sûr il ne s’agit pas de GTA V et de sa map immense et pleine de gens fidèles à la réalité. Mais elle est suffisamment grande pour être agréable à explorer.

Notre ami Delsin va rencontrer plusieurs PNJ qui vont l’aider dans sa quête mais aussi qui vont lui permettre d’obtenir d’autres pouvoirs : le néon, la vidéo et le béton. Dis comme ça je ne vends pas du rêve, mais croyez-moi le pouvoir de la vidéo est tripant et surpuissant, car il vous permet de vous prendre pour un ange! Et vu les missions qu’on doit remplir, ce n’est pas de trop. Bien qu’il m’ait fallu 18h de jeu pour finir la quête principale et toutes les quêtes annexes, le jeu est rejouable au moins une fois entièrement.

 

Ange ou démon?

Un des points forts de la saga Infamous est de choisir entre «le bien et le mal». Pendant certains passages clé de l’histoire on nous demande de choisir entre deux actions, qui orienteront le caractère du personnage vers le bien ou le mal. Si on choisit le bien, les gens dans la rue vous félicitent pour vos actions et le personnage garde un look normal. Afin de réaliser ces actions, il faut par exemple neutraliser les agents du DUP, aider les passants au sol, choisir de faire des graffitis ayant une connotation morale… Mais si on choisit le mal, le personnage change et les gens ont peur de vous. Pour aller vers ce côté, vous pouvez tuer des gens dans la rue, tuer les agents du DUP, empêcher les manifestations anti porteurs… Cela change aussi les attaques dont on dispose pour chaque pouvoir. Je ne peux pas vraiment choisir lesquelles sont les meilleures car malgré les différences, elles se valent. C’est pourquoi il est très intéressant de faire deux fois le jeu en choisissant le bien puis le mal ou inversement (bien que ce soit plus dur).

On peut débloquer des compétences pour les pouvoirs grâce à des fragments qu’on récupère un peu partout dans la ville. Et il vaut mieux essayer d’en débloquer un maximum car le niveau des ennemis monte rapidement, surtout celui des mini boss qui viennent de temps à autre. Il faut aussi noter qu’on dispose d’une super attaque de zone par pouvoir et qu’il faut la charger soit en aidant ou neutralisant les gens et les ennemis du DUP, soit en tuant selon ce qu’on choisit. Et autant dire qu’il s’agit d’une attaque vraiment puissante qui donne lieu à une cinématique. Au niveau des quêtes annexes, on trouve la destruction des bases du DUP dans les quartiers de Seattle, la récupération des fragments, l’élimination des agents secrets du DUP ou encore la destruction de caméras appartenant au DUP. Une fois que vous avez fait tout ça dans un quartier, il est possible d’affronter une escouade du DUP pour qu’il en perde totalement le contrôle.

A mon sens Infamous est un très bon jeu qui propose une histoire sympathique, un gameplay vraiment bon et des pouvoirs pour lesquels je me damnerais dans la vraie vie. Mais les quêtes annexes ne sont pas toujours très intéressantes et répétitives. Le jeu souffre de quelques bugs qui vous coincent parfois dans un bâtiment. Le seul vrai gros point noir à mon goût est qu’on ne peut pas foncer dans le tas malgré les pouvoirs dont on dispose. Mais il s’agit du meilleur jeu du lineup PlayStation à mon sens.

 

Ajouter un Commentaire


Copyright © 2009-2017 Gamersbay.fr. Tous droits réservés.
Powered by Joomla 1.7 Templates